facebook3 twitter3 linkedin youtube
Précédent

Produire du contenu audio de qualité pour Adobe Captivate - Partie 2 - L'égalisation

navigation

Cet article est paru initialement sur le site www.dbr-training.eu


Dans cette série d'articles, mon objectif est de partager ma façon d'utiliser Adobe Audition pour produire des clips audio de haute qualité pour mes projets Captivate. Dans cet article-ci, je vais détailler la seconde étape de ce travail et vous parler de l’égalisation.

Qu’est-ce que l’égalisation?

Selon Wikipédia

L’égalisation est le processus par lequel on ajuste la balance entre les différentes fréquences d’un signal électronique.

Appliqué à des signaux audio, le processus d’égalisation nous permet d’ajuster l’énergie d’une fréquence particulière ou d’une bande de fréquences au sein d’un signal audio.

Pour réaliser cet ajustement, les ingénieurs du son utilisent des appareils appelés égalisateurs (Equalizers en anglais) et comme rien n’est jamais simple, il existe plusieurs types d’égalisateurs Ceux que nous allons utiliser dans cet article sont le filtre passe-haut, l’égalisateur paramétrique et le filtre passe-bas.

Le filtre passe-haut. 

Un filtre passe-haut (High Pass en anglais) est un filtre qui laisse passer les fréquences aigües et donc qui coupe les basses. Tout ce que nous avons à faire est de choisir la fréquence de coupure. Les fréquences se situant en dessous de la fréquence de coupure sont atténuées pas le filtre, tandis que les fréquences supérieures à la fréquence de coupure restent inchangées.

Le filtre passe-bas

Un filtre passe-bas (Low Pass en anglais) est un filtre qui laisse passer les fréquences basses et donc qui coupe les aigües. Tout ce que nous avons à faire est de choisir la fréquence de coupure. Les fréquences se situant en dessous de la fréquence de coupure restent inchangées tandis que les fréquences supérieures à la fréquence de coupure sont atténuées par le filtre.

L’égalisateur paramétrique

Ce type d’égalisateur nous permet de contrôler trois paramètres pour chacun des filtres que nous désirons utiliser.

Le gain

Ce premier paramètre nous permet de contrôle la quantité de décibels que l’on ajoute (boost) ou que l’on retire (cut)

  • Laissez le gain à zéro si vous ne voulez aucun filtrage
  • Donnez au gain une valeur positive (par exemple + 6db) si vous voulez appliquer un boost
  • Donnez au gain une valeur négative (par exemple -6db) si vous voulez appliquer un cut

La fréquence

Ce second paramètre nous permet de choisir la fréquence à laquelle on veut appliquer un boost ou un cut. Si on désire affecter une bande de fréquence, ce paramètre représente la fréquence se situant au milieu de la bande de fréquence affectée par le filtre.

Le facteur Q (pour Qualité)

Ce troisième paramètre est un peu plus subtil à comprendre. Il représente la largeur de la bande de fréquences affectée par notre filtre.

  • Si la valeur Q est élevée, la bande de fréquences affectée sera très étroite
  • Si la valeur Q est plus faible, notre filtre affectera une bande de fréquences plus large
On retrouve les trois paramètres d'un égalisateur graphique sur les consoles de mixage
On retrouve les trois paramètres d'un égalisateur paramétrique sur les consoles de mixage

Utiliser un égalisateur

Utiliser correctement un égalisateur n’est pas chose facile. Cela requiert une écoute attentive, une oreille affutée et un peu de pratique. Afin de vous aider dans votre découverte des égalisateurs, voici quelques conseils et cas pratiques.

Réduire l’effet de proximité

L’effet de proximité est une distorsion du son qui est due à l’utilisation d’un microphone directionnel lors de la prise de son. Un microphone directionnel est un micro qui enregistre les sons provenant d’une direction bien précise. On appelle aussi ces micros des microphones cardioïdes, car leur diagramme polaire a la forme d’un coeur. Les micros omnidirectionnels (qui enregistrent les sons provenant de toutes les directions) ne sont pas affectés par l’effet de proximité.

Le diagramme polaire d'un microphone cardioïde est en forme de coeur
Le diagramme polaire d'un microphone cardioïde est en forme de coeur 

L’effet de proximité est caractérisé par une augmentation significative de l’énergie des basses fréquences. (Les chanteurs de charme utilisent d’ailleurs cette caractéristique de leurs micros pour avoir une voix plus chaude!). Le clip audio ci-dessous  a été enregistré avec un microphone cardioïde (un AKG C 300). Il a été normalisé selon les techniques détaillées dans le premier article de cette série, mais aucune égalisation n’a encore été appliquée. Focalisez votre attention sur les basses fréquences de ce clip et constatez tout particulièrement le côté gras et lourd de ce son.

Pour combattre l’effet de proximité, nous allons appliquer un filtre passe-haut à notre son.

Appliquer un filtre passe-haut pour réduire l'effet de proximité
Un filtre passe-haut permet de combattre l'effet de proximité 

J’ai appliqué un filtre passe-haut au clip audio suivant. La fréquence de coupure est réglée à 100 hz. Donc, le filtre affecte les basses uniquement. Avec une valeur de -48 db par octave, la pente est très raide! Certains appellent un tel filtre un mur de brique (brickwall filter) car la pente très raide ne laisse quasi aucune chance aux fréquences se situant en dessous de la fréquence de coupure. Concentrez votre écoute sur les fréquences les plus graves de ce son.

Bon OK, les changements ne sont pas (encore) spectaculaires, et le son est encore fort sourd. Voyons comment on peut l’éclaircir davantage.

Éclaircir le son

Une oreille humaine normale est capable d’entendre des fréquences allant de 20 Hz à 20.000 Hz. Au plus la fréquence est élevée, au plus le son est aigu! Le tableau suivant provient de Wikipédia. Il décrit chaque bande de fréquence en fonction de l’impression auditive procurée.

Fréquence Octave Description
16 à 32 1 La limite de la sensation humaine et les notes les plus graves de l’orgue
32 à 512 2 à 5 Fréquences rythmiques, où résident les basses et les médium basses
1024 à 2048 6 à 7 Définit l’intelligibilité de la voix humaine. Ces fréquences donnent un son nasal et métallique.
4096 à 8192 8 à 9 Ces fréquences donnent sa présence au son. Les labiales et les fricatives résident dans cette bande de fréquences
16384 à 32768 10 Ces fréquences donnent sa brillance au son. Les sons de cloches, de sonnettes ou les cymbales sont caractérisés pas ces très hautes fréquences.

Les fréquences définissant l’intelligibilité de la voix se trouvent donc centrées aux environs de 1000 Hz (ou 1Khz). En dessous de cette fréquence pivot, on trouve les basses et les médium basses. C’est l’excès de ces basses et médium basses qui produisent le son gras et lourd des fichiers audio de cette page.

Le clip audio suivant est le même que le précédent, mais avec un égalisateur paramétrique en plus. Ce filtre a les caractéristiques suivantes.

  • Un CUT de -20 db
  • Une fréquence de 165 hz (médium basse). Pour une voix de femme, cette fréquence sera probablement plus élevée (aux environs de 250 hz).
  • Un Q raisonnablement faible, afin d’affecter une bande de fréquences raisonnablement étroite autour de 165 hz
Un égalisateur permet de rendre le son plus clair
Creuser dans le medium basse permet de rendre le son plus clair 

Autres ajustements.

Les autres ajustements dépendent du microphone utilisé pour la prise de son, de la voix qui a été enregistrée (homme ou femme) et de vos goûts personnels. Pour vous aider dans vos choix, voici quelques petits conseils amassés au fil des années. N’hésitez pas à partager vos propres astuces dans les commentaires liés à cet article.

  • Posez-vous la question de savoir ce qu’il y a en trop dans le son et non ce qui manque à un son. De cette manière, vous appliquerez plus de Cuts que de Boosts et le son final contiendra des fréquences qui étaient déjà présentes dans le son original plutôt que des fréquences artificiellement boostées.
  • Gardez à l’esprit que dans une situation d’eLearning, votre audience vous écoutera plus que probablement au travers d’un casque audio de piètre qualité, comme ceux que l’on trouve dans la plupart des magasins d’informatique. Ces casques audio ont une fâcheuse tendance à artificiellement gonfler les basses afin de satisfaire aux exigences de la musique moderne bruyante et répétitive.
  • Gardez aussi à l’esprit que votre objectif principal est de produire une voix intelligible et facile à écouter. Ce n’est pas grave si le timbre original de la voix n’est pas totalement respecté.
  • Testez vos sons en utilisant un panel le plus large possible de casques audio et de haut parleurs (votre casque de studio, votre iPod, votre chaîne hi-fi, etc.). Vous serez étonné des différences!

Dans le clip audio suivant, j’ai ajouté un petit boost de 6 db aux alentours de 5500 Hz afin d’augmenter légèrement la présence et la définition du son. J’ai aussi utilisé un filtre passe-bas (appelé aussi coupe-haut) ayant une fréquence de coupure à 16.000 Hz (ou 16 kHz). Les fréquences supérieures à 16 000 Hz ne sont quasiment plus audibles de toute façon!

La courbe d'égalisation finale ajoute un peu de présence au son
La courbe finale ajoute un peu de présence au son 

Conclusions.

L’égalisation est une étape essentielle dans la fabrication de votre contenu audio pour l’eLearning. L’égalisation peut vous aider à sculpter votre son afin

  • de combattre l’effet de proximité du micro
  • d'éclaircir le son
  • de le rendre plus intelligible
  • de l’optimiser pour les casques audio utilisés dans la plupart des labos eLearning et des salles d’informatique.

Égaliser correctement un son n’est pas évident. Chaque paire micro / voix requiert des paramètres d’égalisation spécifiques.

Adobe Audition contient un très chouette égalisateur paramétrique et peut assumer cette tâche sans problème. Il y a même la possibilité de sauvegarder ses paramètres d’égalisations afin de les rappeler sur les autres fichiers audio.

J'espère que cet article vous aidera à mieux comprendre et à mieux utiliser l’égalisation.

Je vous souhaite de joyeuses heures d’eLearning